Le conjoint marié (même séparé) au moment du décès d’un agent de la Banque et ayant droit à une pension de réversion bénéficie d’une allocation décès d’un montant égal à 3 mois de pension de l’agent décédé.

 

Peuvent en bénéficier, à défaut, le ou les orphelins de moins de 21 ans ou de plus de 21 ans infirmes dans les mêmes conditions que le conjoint.

 

A défaut de conjoint ou d’orphelin, l’allocation est versée aux ascendants, sous réserve qu’ils ne soient pas assujettis à l’impôt sur le revenu (le dernier avis d’imposition est pris en compte).

Le conjoint divorcé n’a pas droit à l’allocation.